Diététique

iStock_000020573375Small-300x199

Alimentation et séniors : un problème de société

«La dénutrition gagne du terrain chez les personnes âgées». Ce constat était celui du quotidien 24heures du 24 février 2014 qui, dans un article détaillé («Les diététiciens volent au secours des aînés vaudois»), relevait que «une personne sur dix âgée de plus de 80 ans souffrirait de dénutrition» dans le canton de Vaud.

Lors de la journée Portes Ouvertes du 1er février 2014 de la Clinique Bois-Bougy, la diététicienne, Mme Claire Giroud, ainsi que les médecins gériatres de la clinique, évoquaient ce problème majeur de santé publique avec plusieurs interventions et projections, notamment sur le thème de «L’alimentation des séniors». En effet, la dénutrition a un impact majeur sur l’état de santé de nos aînés, car elle est en lien direct avec la masse musculaire de la personne et donc sa capacité à se déplacer au quotidien. Les muscles nous permettent de marcher, bouger, de nous déplacer, sortir du lit ou du fauteuil. Chez une personne âgée, la perte musculaire liée à la dénutrition peut avoir des conséquences dramatiques, entraînant rapidement un cercle vicieux avec perte d’autonomie, escarres, difficultés de cicatrisation et susceptibilité accrue aux infections, elles-mêmes liées à la dénutrition, comme le souligne le Dr Forster, gériatre et directeur médical de la Clinique Bois-Bougy.

Notre nouvelle rubrique « Diététique » est destinée à conseiller les personnes âgées, mais aussi leurs familles et leurs proches, sur la nécessité d’une alimentation variée, équilibrée et adaptée à tout âge de la vie. La dénutrition n’est pas une fatalité et nécessite une prise en charge adaptée et personnalisée avec un suivi spécialisé. Trop de personnes véhiculent encore des clichés tels que l’appétit diminuerait avec l’âge ou que les séniors ont besoin de moins d’apports caloriques journaliers.

En 2012, la dénutrition figurait comme principal motif de consultations dans le canton de Vaud, devant l’obésité, le diabète et les troubles digestifs (source : 24heures du 24 février 2014). Au vu du vieillissement de notre population, une prise de conscience est nécessaire pour lutter efficacement contre ce problème de santé.

Voir la réaction de Claire Giroud : « lettre de lectrice ».
Article paru le 21 mars 2014 dans le journal 24heures

Conférence

La Clinique Bois-Bougy a organisé, lundi 24 mars, une conférence consacrée au diabète de type 2. Spécialiste en médecine interne, en diabétologie et endocrinologie, Dre Sheila Ardigo a effectué une présentation qui a captivé l’attention de l’auditoire et suscité de nombreuses questions. Des spécialistes de la clinique ont également présenté les bénéfices d’une alimentation équilibrée et d’une activité sportive régulière. Sur notre photo, de gauche à droite: Claire Giroud, diététicienne, Dr Alexandre Forster, directeur médical, Dr Sheila Ardigo, Pauline Boulin, physiothérapeute, et Alexandre Alvès, maître de sport.

Interview

Claire-Giroud-et-Fabien-Topin-300x199Claire Giroud, diététicienne, avec le Chef de cuisine de la Clinique Bois-Bougy, Fabien Topin. (Ldd)

Interview de Claire Giroud, diététicienne à la Clinique Bois-Bougy

Un suivi personnalisé, pour tous les âges

Quelles sont les procédures, à l’entrée du patient à la clinique Bois-Bougy, qui vont permettre de prendre en considération les besoins individuels en matière d’alimentation ?

Claire Giroud : « Le diététicien intervient sur prescription médicale. Selon les besoins et/ou les indications médicales, il peut être amené à réaliser un bilan diététique personnalisé, à mettre en place des régimes spécifiques, à participer à l’éducation et/ou à la rééducation nutritionnelle en dispensant des conseils spécifiques à chacun. »

 

Les conseils ou prestations en matière de diététique sont-ils réservés aux seuls patients qui séjournent à la Clinique ?

Claire Giroud : « Le champ de la nutrition est un domaine ouvert à tous ! A la Clinique Bois-Bougy, le diététicien contribue aussi aux activités de prévention en matière de santé publique. Pour cela, nous avons mis en place des conférences, accessibles à tous, sur les thèmes de l’alimentation et de l’ostéoporose et sur le thème alimentation et santé, pour promouvoir une alimentation équilibrée et la pratique régulière d’une activité physique. »

 

Les idées reçues concernant l’alimentation et les personnes âgées sont nombreuses. L’une d’entre elles serait que les personnes âgées ont moins besoin de manger…

Claire Giroud : « L’avancée en âge est associée à de nombreux changements ayant une répercussion immédiate sur la nutrition (modification du goût, de l’odorat, problèmes de mastication, de déglutition, aspect psychologique et social, sur-médication…). Tous ces paramètres peuvent entraîner une baisse de l’alimentation alors que les besoins de la personne âgée sont équivalents, voire même pour certains éléments (protéines, calcium, vitamine D) supérieurs à ceux de l’adulte. Nos objectifs envers cette population sont donc nombreux : prévenir tout risque de dénutrition, proposer une alimentation adaptée aux capacités de mastication et déglutition, proposer des techniques d’enrichissement alimentaire quand l’appétit ne suit plus…et surtout, redonner l’envie et le plaisir de manger en s’adaptant aux goûts de la personne âgée. »

 

Comment fonctionne le service Diététique et quelle collaboration entretenez-vous avec le Chef de Cuisine et son équipe ?

Claire Giroud : « Pour chaque patient nécessitant un suivi diététique, je mets en place des menus répondant à ses besoins nutritionnels et à ses goûts. Les menus dits « en suivi diététique » sont transmis aux équipes de cuisine. Le chef et les équipes de cuisine sont formés aux caractéristiques des régimes alimentaires et aux différentes textures alimentaires. Pour le moment, je m’occupe personnellement des menus associant à la fois un ou plusieurs régimes et une texture modifiée. »

L'alimentation des seniors

Bien manger pour bien vieillir

Pour Entretenir vos muscles:

Consommer 1 à 2 portions de viande, poisson ou d’œufs (VPO) par jour

1 portion de VPO

= 100g de viande ou de poisson
= 2 tranches fines de jambon
= 2 œufs
= 2 morceaux de fromage secs (70g)

 

Pour préserver vos os:

Consommer 3 à 4 produits laitiers par jour

1 produit laitier

= 1 verre de lait
= 1 yaourt ou 1 fromage blanc
= 1 petite poignée d’emmental râpé
= 30 à 40g de fromage sec

Pour maintenir une bonne hydratation:

  • Boire 1,5 litre d’eau par jour. Penser à boire régulièrement dans la journée, de préférence entre les repas.
  • Varier les plaisirs : alterner entre l’eau, le café, le thé, la tisane, les jus de fruits, les bouillons et soupes de légumes.

Pour conserver le plaisir:

  • Eviter de manger toujours seul : penser à inviter amis, famille ou à manger à l’extérieur : le temps du repas, c’est aussi un moment pour se retrouver et partager.
  • Privilégier les plats que vous aimez.
  • Donner du goût à vos plats : n’hésitez pas à utiliser les épices, aromates, herbes…pour relever et varier les saveurs de vos plats.

Pratiquez une activité physique régulière, adaptée à vos capacités

  • Une marche quotidienne de 30 minutes renforcera vos os et vos muscles pour un meilleur équilibre
  • Privilégier les activités à l’extérieur, afin de synthétiser la vitamine D, indispensable pour fixer le calcium sur vos os.

Comment bien se nourrir quand on n’a pas beaucoup d’appétit ?

  • Pour stimuler votre palais, penser à utiliser les épices, les aromates, les herbes… pour relever le goût de vos plats.
  • Varier votre alimentation pour éviter une monotonie : penser aux fruits et légumes de saison, à alterner entre votre consommation de viande, poisson et œufs…
  • Fractionner votre alimentation : si vous n’avez pas assez faim pour manger tout votre déjeuner, gardez le fromage ou le dessert pour le goûter.
  • Penser à enrichir votre alimentation : ajouter du fromage râpé sur vos pâtes, du lait en poudre ou de la crème dans vos potages, gratins, flans…
  • Bouger le plus possible : l’activité physique stimule notre appétit.

alimentation-equilibree1

Les bons repères pour une alimentation équilibrée

Fruits et légumes Au moins 5 fois par jour, à chaque repas et en cas de petit creux
Pain, céréales, pommes de terre et légumes secs A chaque repas et selon l’appétit, privilégier la variété des féculents et céréales
Lait et produits laitiers 3 ou 4 fois par jour. Jouer sur la variété, privilégier les produits les plus riches en calcium
Viandes, poissons, produits de la pêche et œufs 2 fois par jour. Privilégier la variété des espèces (œufs, abbats, poisson au moins 2 fois par semaine)
Matières grasses ajoutées Sans en abuser. Favoriser la variété: huile, beurre, crème fraîche
Produits sucrés Sans en abuser. A manger surtout en fin de repas et en collation
Boissons 1 litre à 1,5 litre par jour. L’eau est la seule boisson recommandée au cours et en dehors des repas
Activité physique Bouger chaque jour le plus possible. Intégrer dans la vie quotidienne: l’activité sous toutes ses formes, par périodes d’au moins 10 minutes.

Exemple de menus sur une journée

Petit-déjeuner

  • 1 bol de café au lait
  • 2 tranches de pain beurrées avec de la confiture
  • 1 verre de jus d’orange

Repas du midi

  • Salade verte
  • Bœuf en daube
  • 1 yaourt
  • 2 clémentines

Collation

  • 1 tasse de thé
  • 1 fromage blanc
  • 2 biscuits secs

Repas du Soir

  • Potage de légumes + croûtons
  • Omelette au fromage râpé
  • Salade verte
  • Compote de fruits + Eau et pain à chaque repas

Les 3 règles d’or

1. Faire au moins 3 repas complets et équilibrés par jour : penser à la variété pour éviter une monotonie dans votre alimentation.

2. Conserver une activité physique : elle stimule votre appétit et préserve vos muscles et votre squelette.

3. Se peser 1 fois par mois : si vous perdez du poids, parlez-en à votre médecin : il saura réagir en conséquence.

 

Contact Diététicienne :
Claire GIROUD 022.436.36.02

diet@bois-bougy.ch

Alimentation et ostéoporose

papi-yaourt-200x300

Qu’est-ce que l’ostéoporose?

Définition

Le terme ostéoporose provient du grec osteo (os) et poro (petit trou). L’ostéoporose, ou « maladie des os fragiles » est une affection chronique liée à l’âge. Elle est caractérisée par une diminution de la masse osseuse et une perturbation de l’architecture osseuse. La principale conséquence est une diminution de la résistance de l’os, avec un risque accru d’apparition de fractures.

Composition de l’os

Les os sont composés pour 1/3 de matières organiques (protéines) et pour 2/3 de matières minérales, dont les sels de calcium qui sont responsables de la dureté de l’os et de sa résistance.

 

Ostéoporose et facteurs de risques

  • Age
  • Sexe : les femmes sont plus touchées que les hommes, notamment au moment de la ménopause.
  • Génétique
  • Alimentation déséquilibrée
  • Sédentarité
  • Manque d’exposition au soleil
  • Consommation excessive d’alcool
  • Tabagisme actif
  • Prise de médicaments, notamment les corticoïdes

Les bonnes pratiques au quotidien

 

Optimiser la consommation de calcium

Consommer 3 à 4 portions de produits laitiers dans la journée. Une alimentation variée et équilibrée vous permettra de couvrir vos besoins calciques et vitaminiques.

1 portion de produit laitier

= 1 verre de lait

= 1 morceau de fromage sec (30 à 40g)

= 2 cuillères à soupe de fromage râpé

= 100g de fromage blanc (1 petit pot individuel)

= 1 yaourt

Sortir à l’air libre et au soleil pour synthétiser suffisamment de la vitamine D.

Selon les cas, vous pouvez utiliser des suppléments en vitamine D durant les mois d’hiver.

Pratiquer régulièrement une activité physique adaptée à vos capacités et qui vous fassent plaisir

(marche, jardinage, vélo, natation, course à pied…).

Eviter les facteurs de risques

tels que la nicotine, la consommation excessive d’alcool, de café…

Les bons repères pour une alimentation équilibrée

Fruits et légumes Au moins 5 fois par jour, à chaque repas et en cas de petit creux
Pain, céréales, pommes de terre et légumes secs A chaque repas et selon l’appétit, privilégier la variété des féculents et céréales
Lait et produits laitiers 3 ou 4 fois par jour. Jouer sur la variété, privilégier les produits les plus riches en calcium
Viandes, poissons, produits de la pêche et œufs 2 fois par jour. Privilégier la variété des espèces (œufs, abbats, poisson au moins 2 fois par semaine)
Matières grasses ajoutées Sans en abuser. Favoriser la variété: huile, beurre, crème fraîche
Produits sucrés Sans en abuser. A manger surtout en fin de repas et en collation
Boissons 1 litre à 1,5 litre par jour. L’eau est la seule boisson recommandée au cours et en dehors des repas
Activité physique Bouger chaque jour le plus possible. Intégrer dans la vie quotidienne: l’activité sous toutes ses formes, par périodes d’au moins 10 minutes.

Alimentation et santé

iStock_000007224927Small-200x300

Quelles sont les bénéfices de l’activité physique ?

La pratique régulière
d’une activité physique protège votre santé :

  • Elle diminue le risque de maladies cardio-vasculaires et d’HTA,
  • Elle diminue le risque de développement de certains cancers,
  • Elle diminue le risque de diabète de type 2,
  • Elle diminue le risque d’ostéoporose,
  • Elle limite la prise de poids

La pratique régulière d’une activité physique améliore la condition physique :

  • Elle augmente la force musculaire
  • Elle améliore la souplesse, l’équilibre et la coordination,
  • Elle améliore les fonctions cardiaques et respiratoires,
  • Elle aide à lutter contre le mal de dos,
  • Elle permet de rester physiquement plus autonome avec l’âge

La pratique régulière d’une activité physique permet un bien être physique et moral :

  • Elle améliore la qualité de vie,
  • Elle favorise la résistance à la fatigue
  • Elle diminue l’anxiété et la dépression,
  • Elle aide à se relaxer et à être plus détendu
  • Elle améliore la qualité du sommeil

Les bons repères pour une alimentation équilibrée

Famille d’aliments Repères de consommation Intérêts nutrionnels
Eau 1,5 litre par jour Pour hydrater notre corps
Viandes, poissons et œufs 1 à 2 fois par jour Pour leurs apports en protéines et en fer
Produits laitiers 3 portions par jour Pour leurs apports en calcium et en vitamine D
Féculents A chaque repas et selon l’appétit Pour avoir de l’énergie et éviter d’avoir faim entre les repas
Légumes A volonté et selon la faim Pour leurs apports en fibres, vitamine C, minéraux et antioxydants
Fruits 3 par jour Pour leurs apports en fibres, vitamine C, minéraux et antioxydants
Matières grasses En quantité contrôlée et en variant les sources Pour leurs apports en acides gras essentiels, vitamine E, A et D
Sucres et produits sucrés En quantité contrôlée Pour le plaisir et pour notre bien être psychique
Alcool En quantité contrôlée -

 

Les bonnes pratiques au quotidien

  • Pratiquer une activité physique régulière, adaptée à vos capacités et qui vous fassent PLAISIR.
    Durée: au moins l’équivalent de 30 minutes de marche rapide par jour.
    Exemples d’activité physique: marche rapide, jardinage, monter les escaliers, vélo, natation, course à pied…)
  • Adopter une alimentation variée et équilibrée, en essayant de respecter le rythme des saisons.

Contact Diététicienne :
Claire GIROUD
022.436.36.02
diet@bois-bougy.ch